fbpx

La veille technique, un impératif pour les as du chiffre @ Les Echos

Pour diffuser une bonne information à leurs clients, les experts-comptables et auditeurs légaux procèdent à de la veille réglementaire.

« Un expert-comptable va consacrer à la veille entre 120 et 150 heures par an : cela va dedix minutes à deux heures par jour, en fonction de l’actualité », estime William Nahum, président d’honneur du Conseil supérieur de l’Ordre des experts-comptables (CSOEC) et président de l’Académie des sciences et techniques comptables.

Presse spécialisée

Il s’appuie en premier lieu sur la presse professionnelle traditionnelle« C’est l’information papier qui existait déjà dans ma jeunesse, comme la « Revue fiduciaire »,Francis Lefebvre et ses « Feuillets rapides ». Ces publications permettent d’être à jour des évolutions de textes et de règlement, ainsi que des applications dans tous les domaines. En outre, elles rappellent les dates importantes du calendrier fiscal, comptable et financier », explique William Nahum. La plupart de ces médias ont, en outre, développé des applications Web ou smartphone leur permettant d’envoyer des alertes régulières à leurs abonnés.

Outils

Mais les organisations professionnelles ont développé leurs propres outils et publications. Le Conseil supérieur de l’Ordre des experts-comptables offre ainsi à ses membres Bibli-ordre, une plate-forme de téléchargement, Biblio-vigie, un outil de veille en ligne, ou encore Infodoc-expert, qui conjugue base documentaire en ligne et consultations téléphoniques sur des sujets comptables, fiscaux ou sociaux.

40 heures de formation annuelles obligatoires

La formation continue est, par ailleurs, obligatoire dans ces métiers, à travers un minimum de 40 heures « homologuées » annuelles. La plupart des organismes spécialisés proposent des modules comptables, fiscaux ou financiers. D’autres sont dédiés, comme Asforef, l’institut de formation de l’Ordre des experts-comptables de Paris Ile-de-France. Il est aujourd’hui possible de s’« e-former » via, par exemple, Compta-tv ou Comptalia TV. Surtout, quelle que soit leur taille, les cabinets se sont aussi organisés en interne pour partager les expertises et procéder à des veilles techniques.Par Cécile Desjardins | Les Echos – 12/12/2012

Laisser un commentaire